REPÈRES HISTORIQUES ET GÉOPOLITIQUES

1505 – 1658 : Domination portugaise.

 

1658 – 1796 : Domination de la Compagnie Hollandaise des Indes.

1796 – 1931 : Domination britannique – premiers mouvements nationalistes à partir de 1890.

 

1899  : Premières séances « d’images animées » à Colombo.

 

1925  : Premier film tourné à Ceylan : Royal Adventure (Rajakeeya Wickrama).

 

1931  : Statut d’autonomie et régime parlementaire.

 

1935 – 1936  : Premiers films ceylanais parlants en tamoul (Nalla Thangai) et en cinghalais (Palli Ganeema)

 

1948  : Indépendance.

 

1956  : Le Cinghalais est imposé comme seule langue officielle.

Rekawa (La ligne du destin), premier long métrage de Lester James Peries (et premier film tourné à Ceylan en son

direct), qui marque les débuts du cinéma d’auteur sri lankais.

 

1972  : Adoption d’une constitution républicaine. Ceylan prend le nom officiel de Sri Lanka Fondation par un groupe d’étudiants des Tamils New Tigers (qui deviendra le LTTE en 1976).

 

1975 : Début d’actions violentes des militants tamouls, qui bénéficient de l’appui des autorités indiennes, qui cherchent à affaiblir le gouvernement de Colombo considéré comme pro-américain.

 

1983  : Extension et généralisation du conflit entre séparatistes tamouls et Cinghalais après l’attaque d’une unité de l’armée à Jaffna, suivie d’émeutes anti-tamouls. La population tamoule se réfugie dans le Nord et l’Est du pays, les plus aisés en Inde et en Occident.

 

1984  : Assassinat d’Indira Gandhi. Son fils Ravij joue les médiateurs tout en continuant à soutenir les militants tamouls.

 

1987  : Echec de l’intervention indienne menée par Ravij Gandhi. Le LTTE prend le monopole de la lutte armée contre le gouvernement de Colombo.

 

1992  : Chanda Kinnarie (Moon Lady), premier film de Asoka Handagama pour le cinéma.

 

1995  : Cessez le feu de quelques mois. Rupture des négociations par les séparatistes, et reprise du conflit en avril 1995.

 

1996  : Multiplication des attentats sanglants par les Tigres Tamouls (86 morts et 1300 blessés dans l’explosion des locaux de la Banque Centrale à Colombo en janvier 1996).

 

2000  : This my Moon, troisième long métrage de Asoka Handagama.

 

2002  : Nouveau cessez le feu.

 

2004  : Le tsunami ravage les régions côtières du sud et de l’est de Sri Lanka.

 

2006  : Reprise du conflit. Etablissement d’une Commission d’enquête présidentielle sur les Violations des droits de l’Homme, supervisée par un Groupe international indépendant (IIGEP). Ce   dernier s’interrompt en avril 2008, estimant les méthodes de la Commission non conformes aux normes internationales.

 

Mai 2009 : Offensive finale de l’armée gouvernementale, et défaite du LTTE.

 

Août 2009 : Remise aux autorités gouvernementales du rapport de la Commission d’enquête sur les violations des droits de l’Homme : aucune poursuite pénale à ce jour.

 

Mai 2010 : Mise en place par le Président sri lankais d’une Commission sur les leçons à retenir de la guerre et pour la réconciliation (LLRC).

 

Déc . 2011 : Publication du rapport du LLRC qui disculpe le gouvernement sri lankais de toute responsabilité dans les crimes de guerre. Reconnaissance toutefois du nombre important de victimes civiles et recommandations pour garantir la réconciliation.

 

Janvier 2013 : Crise ouverte entre le gouvernement et le pouvoir judiciaire, suite à la destitution de la destitution de la présidente de la Cour Suprême par une coalition de parlementaires pro-gouvernementaux. Situation politique instable en réponse au poids croissant du clan présidentiel au pouvoir.

Retour

Copyright © 2013 - Design par Maxime Gaudet